Offensive de printemps contre l’Odeur du Sapin

le silence des pantoufles

Vous connaissez sûrement l’Odeur du Sapin, et si vous ne le connaissez pas encore il n’est pas trop tard pour s’y intéresser. C’est un blog vosgien, qui jusqu’il y a peu, était basé à Epinal. Mais internet n’ayant pas de frontière, il lui est même arrivé de produire des articles sur Chantraine, Saint Dié, Saulxures sur Moselotte et Gugnécourt. C’est dire la dose d’audace que possèdent ses animateurs. Ne reculant devant aucun obstacle, certains se risquèrent sans filet jusqu’à Nancy, pour couvrir et évoquer quelques-unes des péripéties toujours loufoques que nous réservent quelquefois nos très chèr(e)s femmes et hommes politiques. Le dernier à en avoir bénéficié fut notre grand ministre de l’économie, qui depuis qu’il s’est mis En Marche, collectionne les jets divers et variés d’œufs et de légumes, sans doute dans le but louable de lui redonner des forces et de l’énergie. Mais trêve de galéjade l’Odeur du sapin publie régulièrement des articles toujours parfaitement documentés et sans complaisance sur tous les sujets.

Vous l’aurez compris, ce blog n’a pas dans son ADN le gène du cirage de pompes, pas plus d’ailleurs que celui, qu’une grande partie de la presse et des médias locaux répliquent et reproduisent dans un bégaiement sans fin, je veux parler du gène de l’enfumage systématisé. Oui je sais, le « Fumé » est une spécialité vosgienne, et il semblerait que l’art ancestral de l’enfumage de la viande de porc ait fait des émules dans une discipline peu gastronomique et de moins en moins ragoûtante, celle de l’information !

Dans ce paysage en ruine où l’information est contrôlée et mise sous tutelle – les grands médias départementaux ne sont-ils pas tous propriété d’une banque, ou sous le contrôle du Conseil Départemental?- Qui oserait encore dans ces conditions, parler de liberté de parole et de liberté d’expression ? Les exemples sont légions où l’information est passée sous silence, pendant que se déversent des tonnes de guimauve et des tombereaux de loukoums sur les derniers balbutiements anecdotiques de nos grands hommes politiques qui ont toujours quelque chose à dire.

Et pourtant cette liberté existe. Elle est portée par des Blogs comme l’Odeur du sapin et quelques autres. Soutenus par l’énergie de leurs animateurs et la conviction qu’ils ont, que la liberté de penser, associée à la possibilité de s’exprimer, est la condition d’un monde libre, et d’une citoyenneté non servile; ils apportent le contrepoint nécessaire et indispensable dans le paysage médiatique, qui sans eux ressemblerait vite aux rêves du premier apprenti autocrate venu.

Alors oui, cette liberté dérange. Elle interroge, elle ouvre le champ, et dévoile ce qui est caché, elle déplace le regard et met l’accent sur ce qui fâche. Elle omet de s’incliner devant la puissance et les pouvoirs établis, en un mot elle brise l’illusion de la fable que l’on voudrait nous vendre, celle d’un monde merveilleux, dans lequel tout serait réalisé dans l’intérêt général et le bonheur de tous, même si cela, il faut bien l’admettre ne fonctionne pas toujours très bien !

Ici même, dans ce blog, nous avons raconté comment le Député Vannson a, à plusieurs reprises, tenté de faire inscrire dans la loi des dispositions liberticides dans le but de faire taire enfin ces « malveillants » que nous sommes. Les vidéos consultables derrière ce lien et celui-ci, ne laissent aucun doute sur les intentions du personnage. Et comment pourrait-on continuer à affirmer que la télévision locale, contrôlée majoritairement par le Conseil Départemental – Président M. Vannson – développe une information libre et équilibrée (propos tenus récemment par un responsable de ce média !).

Qu’attendent les responsables éditoriaux de cette antenne pour inviter les animateurs des blogs et/ou organiser des débats contradictoires ? Comme l’écrit un célèbre volatile : « la liberté de la presse ne s’use que quand on ne s’en sert pas»…

Aujourd’hui l’Odeur du Sapin est pris pour cible. Le directeur général des services de la mairie d’Epinal, M. Jodion il y a quelques mois, puis tout dernièrement le premier magistrat de la ville, M. Heinrich, ont saisi la justice et fait envoyer deux citations à comparaître, l’une  pour diffamation, l’autre pour dénigrement, contre le blog.

Dans le premier cas, il lui est reproché, d’avoir publié des extraits du rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion des finances de la ville. Document qui est, rappelons le, public.

Dans le second cas, le caractère ridiculement baroque de l’accusation nous engage à lui réserver un développement ultérieur.

Mais il ne fait aucun doute que l’accumulation de procédures visent à bâillonner l’information libre dans nos territoires. Aujourd’hui l’Odeur du sapin, demain d’autres cibles seront visées. Personne ne peux continuer de faire semblant de ne rien voir. Il est une chose plus grave que le bruit des bottes, c’est le silence des pantoufles.

Nous appelons les journalistes, les travailleurs intellectuels et tous les citoyens attachés à la liberté d’expression à une insurrection des consciences.

Alors que les habitants de notre département connaissent les pires difficultés : destructions d’emplois industriels et de services toutes les semaines, fermetures d’écoles et de services publics, désertification des territoires, augmentation des tarifs des maisons de retraite…. Et que dans le même temps le Conseil Départemental s’engage à l’unanimité de ses membres, dans des dépenses exorbitantes et inutiles, subventionne abondamment les petits plaisirs des nantis, on tente de faire taire l’Odeur du sapin par la mise en place d’une stratégie de l’étouffement des oasis de liberté.

Tous les démocrates doivent se lever et faire barrage à cette manœuvre. La liberté d’expression est menacée dans les Vosges. Si nous voulons encore être informés demain, il nous faut agir aujourd’hui.

Soutenons l’Odeur du Sapin (Vous souhaitez apporter votre soutien et/ou votre aide à l’Odeur du sapin, laissez vos coordonnées sur ce formulaire vous serez recontacté)

Le 15 juin 2016

Gracchus

 

This entry was posted in Billet, Droits de l'Homme, Humeur, Sur le web, Vosges. Bookmark the permalink.

3 Responses to Offensive de printemps contre l’Odeur du Sapin

  1. GAULARD says:

    Si certains flirtent avec le mensonge, le secret et l’hypocrisie, pour ma part je préfère la vérité, la liberté et l’honnêteté. Aussi, je défends la liberté de la presse et les journaux indépendants, ils sont si peu nombreux, je me fais un devoir de les encourager et de les soutenir.

    • Pythie says:

      Des mots… Ils ont d’abord besoin d’argent, pas de soutien moral. Faut pouvoir en vivre de la liberté d’opinion!

      • Jesuisdedroiteetjassume says:

        Oui, l’Odeur du Sapin gagne 1 million d’euros par an grâce à ses articles et ses procédures en justice. Bien dit !