Gilets Jaunes, Appel des écologistes du 22 novembre 2018

Appel des écologistes du 22 novembre 2018

Soutien total aux Gilets jaunes !

Nous écologistes, responsables associatifs ou militants, engagés dans l’action pour la défense de l’environnement, la préservation de la biodiversité et de la planète apportons notre total soutien au mouvement des gilets jaunes qui occupent depuis 5 jours les ronds-points de France.

Nous écologistes sommes allés à la rencontre de ceux qui occupent les carrefours et expriment ainsi leur désarroi devant la situation d’injustice sociale qui leur est faite.

Nous écologistes nous élevons contre le mépris de classe affiché par la classe dirigeante et les gouvernants de ce pays pour leur action.

Beaucoup ont compris qu’il était inutile de s’adresser aux politiques qui, quoi qu’ils disent ou fassent sont entièrement déconnectés du peuple.

Nous sommes tous conscients des enjeux climatiques et environnementaux et vouloir faire de l’écologie, la responsable de la détresse sociale, est une imposture utilisée par le pouvoir afin de détourner l’attention.

Nous apportons notre soutien à l’appel lancé ce jour par les gilets jaunes de la zone portuaire de Saint Nazaire https://www.facebook.com/osonscauser/videos/289558331677442/?t=3

(texte de l’appel de Saint Nazaire joint ci-dessous )

Notre initiative ne vise à aucune récupération ni tentative de prise de contrôle. On ne récupère ni ne contrôle le peuple en mouvement.

Nous voulons affirmer qu’il existe dans notre pays des écologistes dont certains sont engagés depuis longtemps et qui sont non seulement solidaires, mais partie prenante, frères d’armes du mouvement des Gilets Jaunes.

Nous saluons ce sursaut salutaire du peuple de France qui fidèle à sa tradition n’accepte plus l’injustice sociale. Car c’est bien de détresse sociale qu’il s’agit, de l’impossibilité de vivre dignement pour une partie de plus en plus grande de la population de notre pays. Ces difficultés qui s’étendent à des couches hier encore préservées n’est pas le résultat du hasard, pas plus que l’urgence environnementale n’en est responsable, c’est bien le système et ceux qui le dirigent qui voudraient nous faire croire, que lutter contre le réchauffement climatique, l’effondrement de la biodiversité c’est taxer la population et particulièrement les plus vulnérables. Cette « écologie » punitive nous n’en voulons pas, ce n’est pas la nôtre.

Oui il est urgent de réduire notre consommation d’énergie fossile, oui il est urgent de modifier radicalement nos modes de vie, de production et de consommation, mais il est tout aussi urgent d’assurer une vie digne à tous. L’un ne va pas sans l’autre.

Nous écologistes, dénonçons les fausses solutions dirigées par la finance verte :

développement de la voiture électrique, de l’éolien et du photo-voltaïque industriel, du bio gaz, prolongation de l’utilisation des pesticides, taxes sur le gaz oïl, utilisation de l’huile de palme dans les biocarburants, destruction et surexploitation des forêts…

L’écologie telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est la continuation d’un système devenu fou qui ignore le peuple et sa capacité à décider et à assumer lui-même son avenir et celui de ses enfants.

Nous appelons les responsables et militants écologistes à soutenir cet appel et à participer aux initiatives qui seront prises, suite à l’appel des Gilets Jaunes de Saint Nazaire, sur le département des Vosges.

Premiers signataires : Antoine Chonion, Dominique Humbert, Annie Aucante, Yves Melin, responsables associatifs

Contacts : biodiversithaies88@gmail.com

Signer l’appel ici

Appel des Gilets Jaunes de la zone portuaire de Saint Nazaire

A tous et à toutes, le mouvement des Gilets Jaunes exprime le raz le bol d’un peuple qui n’en peut plus d’être taxé, humilié, exploité, méprisé par un pouvoir toujours plus distant de sa réalité, toujours plus arrogant envers les faibles, toujours plus acquis aux puissants.

Les actions de blocage économiques, routiers, de centre de grande consommation se multiplient partout en France. L’objectif est d’assécher les puissances de l’argent pour faire plier un pouvoir politique qui leur est acquis.

Ces actions ont aussi pour conséquences malheureuses de gêner les citoyens dans leurs tâches quotidiennes ; citoyens qui subissent eux aussi un système qui éliminent toujours les rapports humains et bienveillants pour leur substituer les rapports comptables, d’argent. Notre objectif est de redonner, le plus rapidement possible le pouvoir de décision au peuple, par le peuple, pour le peuple ; un pouvoir qui lui revient pleinement de droit, si nous attendons trop notre mouvement s’essoufflera et se divisera fatalement.

Pourtant l’éveil du peuple se répand. Partout, en Belgique, en Bulgarie, en Allemagne, ailleurs dans le monde les peuples se réveillent, décident eux aussi de ne plus subir. Le problème est chez eux comme chez nous.

Un rassemblement parisien a été décidé le samedi 24 novembre prochain, en direction de l’Elysée, pour aller trouver, comme il le demandait lui-même l’actuel Président Emmanuel Macron. Que ceux qui peuvent se déplacer jusqu’à Paris y aillent. C’est une tès bonne chose.

Mais le pouvoir exécutif a aussi ses relais locaux, les représentants des pouvoirs exécutifs dans les régions et villes de province, sont les préfecture et les sous préfectures. Ce sont eux qui sont tenus d’appliquer les décisions politiques prisent en haut lieu par des « élites » toujours plus déconnectées de nos réalités.

Ces lieux devraient être les lieux de l’exercice d’un pouvoir populaire où la fraternité et la bienveillance se côtoieraient, où les problèmes humains et environnementaux puissent trouver des réponses naturelles et simples, soucieuses de préserver le bien être de chacun et celui de notre patrimoine commun-et celui-ci inclut notre environnement-

Le mouvement des Gilets Jaunes du bassin nazairien, le mouvement des Gilets Jaune du bassin portuaire de Saint Nazaire ont décidé d’organiser une assemblée dans la cour de la sous préfecture de Saint Nazaire, le samedi 24 novembre à 14 heures.

Nous appelons tous les participants à observer et à faire observer le respect des rues environnantes et des bâtiments de la sous préfecture elle-même. Notre objectif n’est pas de détruire mais bien au contraire de construire, de construire un monde plus humain pour nous et les générations futures.

Nous appelons toutes les villes de France à organiser, le même jour à la même heure, samedi 24 novembre à 14 h, une assemblée dans les lieux d’exercice du pouvoir exécutif et à y observer le même caractère pacifique et respectueux des biens communs.

Nous demandons aux autorités publiques de laisser le peuple entrer dans ces locaux qui sont les siens, qu’il a financés et même construits de ses mains.

Nous n’attendrons plus que la solution vienne d’en haut. Les directions politiques financières et industrielles qui gouvernent aujourd’hui notre pays, seront toujours incapables de résoudre à notre place des problématiques sociales et environnementales que bien souvent, elles n’entendent et ne voient même pas.

La solution est en nous mêmes, en nous les travailleurs, les chômeurs les retraités de toutes origines et de toutes couleurs. Agissons tant qu’il est temps. Nous nous le devons à nous même. Nous le devons à nos anciens, Nous le devons à nos enfants. D’ici samedi 24 novembre, nous appelons les Gilets Jaunes à poursuivre les actions de blocage économique.

Le mouvement des Gilets Jaunes de la zone portuaire de Saint Nazaire.

This entry was posted in Environnement, Solidarité, Vosges. Bookmark the permalink.

Comments are closed.