Le mérite forestier bressaud !

Le mérite forestier bressaud reconnu par le SylvoTrophée du Parc naturel régional des ballons des Vosges ! (PNRBV)… C’est en tout cas ce que nous dit l’article « Vosges matin » du 31 janvier 2020: « Un trophée pour récompenser la gestion durable des forêts »

Voici ce que l’on nous dit de l’évènement, à supposer que cela en soit un :

« Les efforts réalisés par la commune en matière de sylviculture n’ont pas tardé à porter leurs fruits. La Bresse vient en effet de remporter le 1er prix des sylvotrophées consacrant les communes soucieuses de la gestion de la forêt. »

Ce qui laisse à penser que le fruit de la biodiversité et des efforts réalisés serait …, le trophée lui-même ?

Pour en connaître un peu plus, il faut s’abonner au journal… ce qui fait qu’en réalité l’annonce flatteuse du journal est le produit de deux « distillats » successifs de l’information : le premier réalisé par la Mairie, le second par le journal, par la façon dont il a tronqué le premier.

Alors pour comprendre ce que l’on nous raconte, il faut revenir à la source c’est-à-dire à ce qu’en dit l’organisme du « Parc des ballons des Vosges », lui-même attaché à convaincre son auditoire de l’intérêt de son petit jeu du trophée gagnant 2019. (Lien ici)

Le novice qui ne connaît rien à l’affaire découvre que ce n’est pas un premier prix qui a été délivré mais trois, qualifiées de « ex aequo » par le jury et que la participation au concours des communes des ballons des Vosges se fait sur la base du volontariat, rien de plus.

Les « trophées » attribués en 2019 consacrent le classement de « belles parcelles » de trois communes sur les 6 qui se sont présentées au concours (Et sur les 189 du parc, c’est dire l’engouement !). La commune de La Bresse (la plus grande commune forestière des Vosges) avec ses quelques 3000 ha de forêts, pouvait-elle échapper au trophée avec cette « petite » parcelle de 8.6 ha, présentée au jury ?

Sachant d’autre part que les trophées ont pour objectif de promouvoir la « biodiversité » on devine peut-être à tort (c’est le novice qui parle) que pour qu’un bois soit diversifié et apprécié, il suffit le plus souvent de le laisser évoluer le plus naturellement possible, en abandonnant au sol les bois morts etc… et que pour y parvenir, il n’est donc pas vraiment utile de fournir de grands « efforts » ?

La question se pose également de s’interroger sur la légitimité du rôle tenu par le Parc des ballons des Vosges : Y a-t-il matière à mobiliser autant de monde en faisant tout un Munster de ce trophée ?

La forêt de la parcelle B495 (4ha), située au-dessus de Belle-hutte et promise à la coupe préférerait sans doute être de la sélection pour le SylvoTrophée plutôt que de la distraction du domaine publique contre la création d’une distillerie ! (Voir article du 15 décembre 2019)

A La Bresse, les trompettes du mérite forestier bressaud et celles du « PNRBV » distribuant ses « bons points » résonnent à l’unisson… mais toutes ces trompettes sont-elles bien embouchées ?

DROIDUSOL

This entry was posted in Environnement, La Bresse. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *