La « bronca » de la route des planches 

La « bronca » de la route des planches : serait-elle la conséquence de la délivrance d’un vrai « faux permis de construire » ?

Le permis en question serait-il « hors la loi » tout comme celui délivré le 12 novembre 2018 pour une construction à La Louvière et retiré ensuite un an plus tard, par son titulaire ?

En tout cas, cela montre à quel point il faut être vigilant au sujet des permis de construire, même bien après validation.

Celui des « Planches » aura justifié le déplacement de Mme le Maire et quelques adjoints ce samedi 25 janvier 2020, se disant représenter l’intérêt général et à même d’étouffer la querelle dont ils seraient peut-être à l’origine ?

Fallait-il en effet se rendre sur place pour constater tout ouïe le vacarme occasionné par les futurs locataires d’un ensemble de 4 chalets virtuels ?

Fallait-il se rendre sur place pour constater la légalité du projet contesté ? et sa conformité avec le PLU ?

Un simple calcul (mais il ne suffit sans doute pas à lui seul à justifier quoi que ce soit) permet d’évaluer ce dont l’auteur du projet peut disposer en surface de plancher disponible, par extrapolation du COS (Coefficient d’occupation du sol en zone UC = 0.3)

Considérant ce coefficient, la surface constructible d’un terrain de 900 m² (selon le journal) sur laquelle devrait reposer les constructions, une répartition sur 2 niveaux et 4 chalets, cela donne une surface de plancher de 34 m² par appartement et par niveau : un peu short peut-être si l’on tient compte de l’espace occupé à prévoir pour un petit dégagement et escalier rendus nécessaires par la disposition architecturale des lieux.

Le souci de concentrer l’habitat souhaité par Mr Jérôme Mathieu (voir art du 21 novembre 2019 «… bientôt des favelas à La Bresse ») n’aura en tout cas pas profité à ce demandeur d’accès de La Louvière auquel au contraire on choisira d’offrir l’enclave de son terrain, à aménager par son voisin du dessus plutôt qu’à lui-même

A quand une commission de conciliation, à La Louvière ? (Une vraie qui ne ferait pas « mine de… » !)

DROIDUSOL

This entry was posted in La Bresse, Urbanisme. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *