EHPAD, des justifications laborieuses

Le 11 novembre 2016

Madame Liliane Mengin élue de l’opposition au Conseil municipal de La Bresse et membre du CCAS vient d’apporter une réponse au communiqué du Maire concernant les graves difficultés de l’EHPAD

On y trouve essentiellement une justification de l’action de l’ancienne municipalité. Des éléments factuels sont apportés qui vont incontestablement dans ce sens.

On y trouve aussi des informations surprenantes. En effet, sous la plume de Mme Mengin on peut lire : « Durant l’année 2015, et plus précisément en avril 2016 (approbation du CA 2015), nous avons saisi les élus sur ce dérapage avec un questionnement sur les raisons et les perspectives pour l’année en cours. La réponse vient seulement de tomber ! La ligne « Charges de personnel » ayant grimpé de + 300 000 € (+ 13 %) entre 2014 et 2015 alors que le nombre de résidents est passé de 86 à 92 : 7 %. »

Madame Mengin et les membres du CCAS auraient-ils, malgré cela approuvé le CA 2015 ? Peut-on considérer que la réponse apporté par le Maire 7 mois après que la question fut posée soit satisfaisante ? Ont-ils au moment du vote été tenu dans l’ignorance des comptes, et comment l’augmentation des charges de personnel a-t-elle pu leur être cachée?

Manifestement, comme dirait une humoriste, « on nous cache tout, on nous dit rien ».
Ou bien les membres du CCAS votent ce qu’on leur proposent les yeux fermés, ou bien ils ne voient pas malice à ce qu’on ne leur communique aucun document avant la séance, ou bien ils consentent que les questions qu’ils posent ne connaissent de réponses que plusieurs mois après, ou bien tout cela à la fois, ou bien ils jouent à la crapette pendant les séances….. Hormis cette dernière supposition qui n’est qu’un trait d’humour (je précise pour les fâcheux qui n’en ont pas) nous sommes en droit de nous interroger sur la capacité du CCAS à contrôler, même de loin, la gestion de l’EHPAD

Mais ce qui est encore plus ahurissant, et un tantinet baroque, c’est que dans la réponse de Mme Mengin, il ne soit à aucun moment fait état des augmentations programmées, qui vont durement touchés les résidents. Trop occupée à tenter de se justifier elle en oublie l’essentiel !, Mais il ne fait guère de doutes, qu’elle les a voter !!

Gracchus

This entry was posted in Brèves. Bookmark the permalink.

Comments are closed.