Coronavirus, dictature en vue !

Texte remanié et mis à jour le17 mars

Les mesures de confinement total qui viennent d’être prises, ne sont pas des mesures sanitaires mais des mesures politiciennes. Elles visent par la mise en œuvre de la stratégie du choc, à assurer le renforcement de la dictature, d’abord dans les esprits puis dans la réalité. N’en doutez pas une seule seconde, c’est de nos libertés qu’il s’agit, et la caste de politiciens au pouvoir qui viennent de faire preuve de tellement d’incompétence crasse de désinvolture et qui ont montré à la face du monde que les municipales comptaient plus pour eux que la santé des citoyens, cette caste est prête à toutes les manœuvres et les bassesses pour imposer sa présence et son maintien aux manettes.

N’oubliez jamais qu’ils ont commencé à dire que les masques ne servaient à rien si on n’était pas malade et que tous les médias, en bon petits soldats aux ordres, ont repris et diffusé cette fake news. Ils ont dit cela parce qu’il n’avaient rien anticipé et qu’il n’y avait plus de masques. Ceux-ci étant par ailleurs fabriqué en Chine !

Cette annonce est criminelle.

N’oubliez jamais que la Ministre de la santé a démissionné en pleine épidémie pour tenter de sauver son parti de courtisans aux municipales à Paris. Aujourd’hui la même avoue avoir averti son gouvernement dés le 30 janvier que les municipales ne pourraient pas être tenues. Pourtant, c’est bien son équipe de campagne qui a contacté via SMS 500.000 électeurs pour les appeler à voter Agnès Buzyn dimanche 15 mars !!

N’oubliez jamais qu’en pleine épidémie une des leurs, la Maire de Mulhouse a autorisé un rassemblement de 5000 personnes dans un hangar avec les conséquences que l’on connaît.

N’oubliez jamais qu’ils ont tellement tardé à prendre les décisions de fermeture des lieux accueillant du public et qui ne sont pas essentiels : écoles, commerces, salles de spectacles, stades etc, que l’épidémie a explosé et que les conséquences en chaîne seront désastreuses, saturation des hôpitaux et des services de réanimation, pénurie d’appareils respiratoires et augmentation exponentielle des décès.

N’oubliez jamais qu’il y a 10 jours le chef de l’État a assisté avec son épouse à une représentation théâtrale dans une salle parisienne pour inciter les Français à ne pas modifier leurs habitudes de sortie !

N’oubliez jamais qu’ils organisent depuis plus d’un an la mort de l’hôpital public et de tous les services publics de notre pays, de notre système de retraite, de la sécurité sociale pour les céder à leurs amis, dirigeants de grands groupes d’assurances, de banques ou de fonds de pension, dont la seule religion se nomme profit, et encore profit.

N’oubliez jamais qu’ils ont annoncé la chose et son contraire dans la même journée.

N’oubliez jamais qu’il ont préféré prendre le risque d’une accélération incontrôlable de l’épidémie en refusant de reporter les élections municipales et que cette décision est le résultat d’un calcul politicien.

N’oubliez jamais qu’ils ont caché cette décision derrière l’avis d’un soi-disant conseil scientifique sorti de nulle part et qui à peine né a subi le feu nourri des médecins et intervenants de terrain qui appelaient tous au report des élections. Les membres de ce « conseil » seraient bien inspirés s’ils veulent conserver un peu de crédibilité dans leur domaine de démissionner de toute urgence.

N’oubliez jamais qu’ils ont réquisitionné d’énormes quantité de gel hydroalcoolique pour les élections municipales au détriment des hôpitaux et des personnels de santé qui en manquent cruellement.

N’oubliez jamais que les stocks de sécurité sanitaires qui devaient depuis les épidémies de SRAS H1N1 et Ebola être constitués ne l’ont sans doute jamais été.

N’oubliez jamais qu’aucun élu, aucun maire, voire même aucun candidat n’a demandé le report du premier tour des élections avant le discours du premier ministre la veille au soir de celles-ci, lorsque quelques-uns s’y sont risqués le samedi soir c’était évidemment trop tard, alors que quasiment tous aujourd’hui, dans une terrible unanimité, demandent le report du deuxième tour !!!

Autant d’inconséquences, d’absence totale d’anticipation, de décisions imbéciles et/ou contradictoires, de cynisme et de mépris du peuple devraient couvrir de honte et marquer à jamais du sceau de l’infamie ceux là mêmes qui se targuent d’être nos représentants. L’histoire ne manquera pas de les juger.

Le pitoyable spectacle de cette caste et de son petit caporal est insupportable, je suis très en colère et vous devriez l’être vous aussi.

Nous sommes sans doute au début de la catastrophe. Les politiciens, ont fait la preuve à tous les niveaux, à quelques rares exceptions près, qu’ils étaient soit incompétents, soit cyniques, soit incapables de prendre la moindre décision intelligente en cas de crise, et souvent tout cela à la fois. Continuer à leur accorder la plus petite parcelle de confiance serait suicidaire.

Attention l’épidémie en cours ne justifie pas n’importe quelle décision, ils ont été incapables hier de prendre les bonnes décisions au bon moment, ils en seront tout aussi incapables aujourd’hui et demain. Le confinement total serait une atteinte aux droits humains et nous coûterait très cher.

Il est urgent de retrouver notre capacité à penser et à nous diriger nous-mêmes. Le peuple possède toutes les compétences et toutes les volontés pour faire face à cette épidémie. Il suffit de nous faire confiance à nous-mêmes et nous trouverons les voies de sorties dignes, de cette crise sanitaire.

Protégez-vous, protégez vos proches et tous les autres, mais protégez-vous du pouvoir et de ses mensonges.

Dominique HUMBERT-BERETTI alias Gracchus

This entry was posted in Billet, Démocratie, Santé. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *