EHPAD de La Bresse, il faut agir, et vite !

L’association de défense des résidents de l’EHPAD de La Bresse et de leurs familles vient d’adresser un courrier à Monsieur le Maire de La Bresse. Dans ce courrier il lui est demandé de sortir de l’immobilisme et de l’attentisme actuels, afin d’apporter d’urgence de vraies réponses à la situation des finances de la maison de retraite dans laquelle sa responsabilité est largement engagée. A suivre…

Nous publions ci-dessous l’intégralité de ce courrier :

La Bresse le 11 février 2017

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de La Bresse, Président du CCAS et à la municipalité

Monsieur le Maire,

Depuis la révélation de la dérive financière catastrophique de l’EHPAD, il y a quelques semaines et qui a fait l’effet d’une bombe dans le paysage bressaud, la structure n’a fait l’objet d’aucune communication de votre part. Il est pourtant patent que l’heure est grave et exige toute votre attention, car pour parler familièrement « il y a le feu au lac » !

Nous avons la chance que la nouvelle direction en la personne de Monsieur Patrice Français, œuvre depuis sa prise de fonction à rééquilibrer les effectifs « réels » alloués par l’ARS et le Conseil départemental et à rétablir les comptes de l’EHPAD mis à mal, c’est le moins que l’on puisse dire par son prédécesseur.

Cependant, Monsieur le Maire, n’est-il pas de votre devoir de soutenir ce début de redressement sans plus attendre ?

Pour compétent qu’il soit, le Directeur de l’EHPAD ne saura ni ne pourra seul, revenir à l’équilibre financier de l’établissement : il n’est ni magicien, ni faiseur de miracles. Nous éprouvons aujourd’hui de grandes craintes devant l’absence de réaction de la municipalité qui n’a pas le droit d’endosser le rôle de Ponce Pilate en se lavant les mains de cette affaire.

Le plan qu’il propose et qui s’articule autour de plusieurs axes, reprise en main managériale, réorganisation et suivi des postes et des missions, gestion rigoureuse des achats, contrôle des dépenses etc. ne peut avoir d’autres objectifs que celui de retrouver un équilibre de fonctionnement dans le cadre budgétaire annuel de l’établissement. Et cette tâche est en soi déjà une gageure dans la situation actuelle. Penser, comme cela semble être votre cas, que ce plan permettra en plus de combler le déficit abyssal cumulé en seulement deux années par l’ancien directeur est illusoire.

Les moyens dont dispose la nouvelle direction et qui reste malgré tout insuffisants ne peuvent être employés à d’autres buts que la satisfaction des besoins des résidents de l’établissement. Ces moyens sont pour l’essentiel composés par les différentes participations des institutions, (Conseil Départemental et ARS) ainsi que par la redevance versée par les résidents eux-mêmes.

Ces recettes et les éventuels excédents qu’elles ont pu générer par le passé, doivent être sanctuarisés et servir exclusivement au fonctionnement normal. Elles ne doivent ni ne peuvent, au risque d’affecter gravement le service rendu aux résidents, éponger le déficit accumulé. Une partie de ces recettes (130 000€) a d’ailleurs déjà été utilisée au compte de gestion 2015 pour atténuer d’autant l’hémorragie des comptes, et ceci reste éminemment contestable. Il va par conséquent de soi que le déficit cumulé, dont le montant total après établissement des comptes définitifs 2016 risque d’approcher le million d’euros, doit être pris en charge par ceux qui en portent la responsabilité. C’est donc à la municipalité de rechercher par tous les moyens la possibilité de mobiliser les sommes correspondantes pour apurer ce déficit, par le recours à des aides exceptionnelles, municipales et autres, sur une ou plusieurs années.

L’objectif de notre association depuis sa création en 2015, n’a jamais été et n’est toujours pas, comme vous vous êtes plu à l’affirmer, d’engager des polémiques stériles. Notre objectif est de contribuer dans la mesure de nos moyens au meilleur fonctionnement possible de l’établissement et ceci dans l’intérêt des résidents et des salariés. Nos interventions de 2015 et 2016 si elles avaient été entendues, auraient sans doute permis de limiter les dégâts que nous constatons et subissons aujourd’hui. Alerter, débattre, et discuter au moyen d’arguments probants, c’est le jeu démocratique et c’est ce que nous avons fait et continuerons à faire dans l’intérêt commun.

Permettez-moi aussi de vous rappeler, Monsieur le Maire, ainsi qu’aux élus de la municipalité et du CCAS, que nos critiques à l’égard du précédent directeur, Monsieur Louis Etienne Audrerie étaient avérées, même si elles étaient malheureusement très en deçà de la réalité qu’il avait largement, malgré nos demandes, contribué à nous cacher. Nous regrettons profondément que ni vous-même, ni Madame Geneviève Demange n’ayez reconnu porter une part de responsabilité dans la situation financière actuelle, ni à ce jour présenté d’excuses aux résidents et à leurs familles : c’eût été et ce serait encore une démarche tout à votre honneur.

C’est pourquoi, Monsieur le Maire, pour l’ensemble de ces raisons, il est grand temps aujourd’hui – plus tard, ce sera trop tard- de prendre à bras le corps cette épineuse affaire de l’EHPAD, en travaillant sans plus attendre à réparer les erreurs de gestion commises ; la commune de La Bresse en a les moyens financiers, encore une fois nous rappelons que notre association a fait la démonstration que cette opération de sauvetage financier par la municipalité et d’autres financement externes était possible et légale : ce ne serait que justice rendue aux résidents et à leurs familles qui sont les victimes d’un grave dérapage financier dont ils n’ont absolument pas à pâtir. Notre association souhaite sincèrement que vous entendiez nos arguments et que vous fassiez droit à notre demande, il y va de l’intérêt commun et du devenir de l’EHPAD, de ses résidents et des personnels.

Nous sommes prêts pour notre part à participer à une réflexion dans cet objectif, et à rechercher avec vous des solutions équitables.

Nous sollicitons un rendez-vous avec vous pour en débattre.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations les meilleures.

Pour l’association, Annie Aucante Présidente.

Copies aux directions régionale et départementale de l’ARS

Copie au Président du Conseil Départemental

Contact : asso.ehpadlabresse@gmail.com

This entry was posted in La Bresse, Phynance, Solidarité, Vosges. Bookmark the permalink.

3 Responses to EHPAD de La Bresse, il faut agir, et vite !

  1. Curieux says:

    Y a t’l eu une réponse à la lettre?

    • Gracchus says:

      Nous avons été reçu par le Maire et son adjointe. Nous ferons un compte rendu de cette rencontre, mais les réponses apportées ne laissent pas augurer une sortie par le haut.

      • Curieux says:

        Rien d’étonnant , faut il alors aller faire un concert de casseroles devant la mairie ? ce serait trop drôle , sauf que c’est 68 euros d’amende maintenant ….