Budget du Département, un miracle de Noël !

La multiplication des pains. École italienne du 17e siècle

Budget du Département, manipulation des chiffres, ou quand la presse répète comme un perroquet bien dressé, sans aucune vérification, les éléments de langage que lui ont fournis le service communication du Département

Dans le quotidien du Crédit Mutuel1 du 23 décembre, on peut lire sous la plume de Claude Girardet : « Une fois encore, les élus ont dû composer avec la baisse des dotations de l’État enregistrée depuis 2015. Malgré tout, 75 millions d’euros seront consacrés à l’investissement. Faire plus, ou a minima faire aussi bien, avec toujours moins. C’est le pari qui a de nouveau été relevé par l’assemblée départementale. »

A la lecture de ce morceau de bravoure journalistique le lecteur moyen aura compris que nos excellents Conseillers Départementaux, emmenés par le non moins excellent François Vannson, leur Président, ont bataillé jour et nuit, mieux et plus longtemps que la chèvre de Monsieur Seguin, pour réussir ce tour de force, dépenser plus avec moins.

Cette brillante démonstration n’allant pas sans son habituel corollaire, répété à l’envi depuis plusieurs années par nos élus capables d’actions miraculeuses : la cause de tout cela c’est la baisse des dotations d’état aux collectivités. Et le tour est joué, ces élus ne sont responsables de rien et de surcroît, en ces temps de Noël ils sont capables de multiplier les poissons et les petits pains.

C’est beau comme l’antique, et le talent du journaliste se mesure ici à sa capacité à ne pas questionner le potage qui lui est généreusement servi, et qu’il nous ressert à grande louche.

Mais regardons tout cela d’un peu plus près : le budget 2017 s’équilibre à hauteur de 445 millions d’euros contre 460,27 millions en 2016 soit 15, 27 millions en moins.

Le transfert de la compétence transport à la Région Grand Est a pour effet, de transférer aussi vers la Région, les dépenses liées à cette compétence, ce qui représente 18,46 millions en moins à dépenser pour le département. Faites vous même le calcul que n’a pas fait l’auteur de l’article, et pour cause, vous arrivez à une augmentation réelle du budget 2017 de 3,19 millions. Et c’est ainsi que s’explique le miracle que l’on voulait nous vendre…

Tout cela me fait penser à cette histoire que m’a contée un jour un ami : le curé d’un village monte en chaire pour son sermon dominical et voulant édifier ses fidèles avec le récit des miracles du Christ commence ainsi : « Jésus Christ voyant 3 hommes les fit approcher et les nourrit avec 3000 pains et 3000 poissons… » Se rendant compte, devant les rires des paroissiens, de sa bourde, le brave curé se retire confus et rejoint penaud sa sacristie sans terminer la messe.

Le dimanche suivant, de nouveau en chaire, il reprend son récit et annonce cette fois : « Jésus Christ voyant 3 000 hommes les fit approcher et les nourrit avec 3 pains et 3 poissons. » Et voulant sans doute laver l’affront du dimanche précédent, s’adressant fièrement à ses paroissiens, il ajoute aussitôt, « et vous, en auriez-vous fait autant ? » Et c’est alors que, venue du fond de l’église, une petite voix claironna, « pas difficile, avec les restes de la semaine dernière !! »

Le 25 décembre 2016

Gracchus

1Vosges matin, pour ceux qui l’ignorait encore

This entry was posted in Billet, Humeur, Vosges. Bookmark the permalink.

3 Responses to Budget du Département, un miracle de Noël !

  1. DELAHAYE says:

    Comment les électeurs, nos concitoyens peuvent-ils comprendre ?
    Des Elu-e-s qui sont contre la fermeture des collèges et qui votent le Budget du Conseil Départemental…???

    C’est çà la dictature financière…??? Est-ce l’intérêt général…???
    Conclusion :
    Enfin, c’est encore de grands enfants qui croient au Père Noël…

  2. papagayo says:

    Un perroquet bien dressé, et non bien « dressée ». 😉