Une énigme bressaude !

enigmeL’information est tombée ; le 22 décembre, deux jours avant Noël, Jérôme Mathieu 2ème adjoint au Maire et Conseiller Départemental élu sur le canton de La Bresse, vote, avec la majorité des Conseillers Départementaux pour la fermeture du collège de La Bresse et de ceux de Granges -Aumontzey et de Darney, mais de ces deux derniers on en a cure !!!

Au mois de mai 2016 M. Mathieu avait déjà voté pour la fermeture du collège de La Bresse dans une unanimité touchante de tous les Conseillers Départementaux. Devant la sidération de ses colistiers de la municipalité de La Bresse auxquels Monsieur Mathieu sert alors une explication légèrement rococo leur laissant entendre qu’il aurait appris la nouvelle par la Presse ; explication réemployée pour son compte par le Maire, (nous avons les élus les mieux informés du département !), on aurait pu penser qu’il ne reconduise pas son vote.

Il est en effet assez rare qu’un élu se tire, à quelques mois d’intervalle, la même balle dans le même pied. Il y a dans cette réitération compulsive comme un mystère à éclaircir. C’est pourquoi, ne reculant devant rien en cette période de fêtes et accessoirement de consommation débridée, je vais ici tenter d’apporter quelques éléments de réponse sous forme d’hypothèses que je soumets à votre sagacité.

Ces hypothèses sont présentées sans ordre de préférence ou d’importance :

Première hypothèse : Y-aura-t-il une contrepartie à ce vote, apparemment sacrificiel, de Jérôme Mathieu, promise par ses amis politiques ? Une investiture par exemple pour un poste électif futur ?

Au hasard, qui élit donc les Sénateurs ? ce sont les élus locaux à qui leur parti dicte leur choix, donc sans le soutien de son chef de parti (devinez qui c’est) adieu veaux vaches cochons…

On me rétorquera avec justesse que l’homme cumule déjà grandement, mais que valent ses mandats actuels comparés au prestige et à la sinécure que représentent un mandat de Sénateur. Faisons le point :

  • deuxième adjoint au Maire de La Bresse,
  • 1er vice Président de la Communauté de Commune,
  • Conseiller Départemental,
  • Membre du Conseil économique et social régional,
  • Président de la Chambre d’agriculture,
  • deuxième vice président du Pays de Remiremont,
  • président du groupe d’action locale du Pays de Remiremont

OUF !! et n’oublions pas que cet homme vit dans le même temps une vie professionnelle à plein temps d’agriculteur !

Il serait bien sûr tout à fait possible – c’est ma seconde hypothèse – que M. Mathieu, occupé par ses multiples et importantes activités, ait voté sans avoir eu le temps de se rendre compte pourquoi, un acte machinal, une étourderie en somme !!

Troisième hypothèse : soucieux que les jeunes collégiens bressauds ouvrent un tant soi peu leur horizon intellectuel et moral, Jérôme Mathieu a considéré que les envoyer se frotter au collège de Cornimont avec d’autres jeunes « étrangers » ne pouvait que bénéficier à leur développement intellectuel, favoriser leur intérêt pour la différence, stimuler leur curiosité et leur éviter de sombrer dans le tropisme bressaud du sentiment de supériorité, dont quelques locaux et le reste du monde se demandent encore sur quoi il serait fondé !

Quatrième hypothèse : l’explication psy. Mais là je reconnais ne pas disposer d’éléments suffisants pour m’aventurer sur ce chemin semé d’embûches.

Dernière hypothèse : le Collège de La Bresse ayant obtenu une année de sursis par rapport aux deux autres établissement sacrifiés du département, un an de plus c’est le temps nécessaire pour que la majorité des enfants des actuels opposants à la fermeture sortent naturellement du collège pour entrer au lycée. Et le tour est joué, l’opposition s’éteint faute de combattants.

C’est maintenant à vous de faire votre choix, où pourquoi pas, proposer d’autres hypothèses, tant le mystère de ce vote reste une énigme.

Le 26 décembre 2016

Gracchus

This entry was posted in Billet, La Bresse. Bookmark the permalink.

2 Responses to Une énigme bressaude !

  1. Gracchus says:

    On remarquera avec intérêt la position non assumée de Christian Tarentola Conseiller Départemental PS qui selon le journaliste « s’excusait presque de voter contre ». On touche là au pathétique, mais il est vrai qu’avec ce Monsieur on en a pris l’habitude!

  2. Serge Michel says:

    Autres hypothèse : feu le bâtiment du collège pourrait être vendu pour renflouer le trou de la maison de retraite…..dommage il faut attendre 1 an